SNIM 2018 : Une édition « TIP-TOP »!

Jeudi 29 Mars 2018, arrivée à la Gare Saint Charles sans retard via nos amis de la SNCF : petit tour à pied et nous voilà au Vieux Port : jusque là, c’était à la limite du « shortable » ..

Ceci n’était que de courte durée, le petit vent frais s’est installé. Bon. Le temps de déposer mon sac au bateau, de faire le tour des pontons .. L’ambiance Marseillaise se met en place, avec ses jolis coups de klaxons, son mémorable Shamrock, et son succulent Nul Part Ailleurs. Il est temps d’aller se reposer, demain, y’a régate!

Nuit paisible, et c’est parti pour notre premier briefing et la rencontre avec le reste de l’équipage. Et grande nouvelle : un sacré VIP à bord, j’ai nommé Marc Thiercelin, avec 4 Vendée Globe à son actif et 10 Solitaire du Figaro, rien que ça! Autant vous dire que la pression monte d’un cran, il va falloir être fort, mais pas fort « comme ça vite fait », fort et archi fort! A la barre, on retrouve Bernard Mallaret dont le palmarès n’est plus à faire, et Ulysse Hoffmann à la tactique, champion du monde de 49er, du haut de gamme.

IMG_9179

  • 1ère journée : la Grande Course ! Parcours de 55 milles au départ du Frioul, 25/30 nds à l’anémo. Après 2 rappels généraux, nous partons sous pavillon noir, super départ d’ailleurs, et là, nous nous rendons vite compte de l’ampleur de la tâche : il est clair que notre adversaire direct n’est autre que BOGATYR, JPK 10.80 aux couleurs russes. Vous voulez jouer les copains? C’est parti, et ce sera LA GUERRE.

On entame une grande remontée au près vers La Ciotat, puis retour au Vieux Port. Tout le monde est ravi, la devise : 2 bières, et au lit.

  • Les résultats tombent le lendemain matin : notre concurrent nous bat de 45 millièmes … Autant dire, un cheveu! La rage au ventre, nous partons sur le plan d’eau, prêts à en découdre, et prêts à leur mettre des caramels.

Nico2

Au programme : 3 manches, 3 bananes classiques qui se terminent en mode « match racing » . Egalité au classement général à la fin. Le vent monte d’un cran, ce qui laisse le comité de course indécis pour le lendemain : le mistral est là, et il n’est pas prêt de partir. Aie aie aie, manquait plus que ça!

Le verdict tombe au petit matin : pas de courses pour la journée.

On en profite pour nettoyer le bateau, faire sécher les spis, faire un entretien complet, et aller voir les copains. Et surtout, on se remet physiquement de nos émotions, parce que la veille, ça a bourlingué sévère : grosses courbatures dans les bras, mal au dos … C’est pas de tout repos de renaviguer! En même temps, ça faisait depuis Décembre que je n’avais pas tiré sur des ficelles, et ça, ça se paye cash.

Nico3

  • Le dernier jour arrive : nous sommes à égalité de points avec les russes. Au menu?
    3 manches, encore, avec très peu de vent au début, pour monter progressivement. On a le couteau entre les dents. Ulysse et Bernard nous font enchainer des virements de bords consécutifs, ils tentent de marquer au maximum l’autre bateau. Ca marche très bien, puis ça marche moins bien, ça refonctionne, le suspense quant au classement général est resté jusqu’à la dernière minute.

BOGATYR

  • Tout ça, c’était avant que les carottes ne soient cuites. BOGATYR nous bat d’un point au terme de la dernière course du jour. Nous rentrons au port sans un mot, bien déçu.. Mais bon, on ne va pas se lamenter non plus, une place de 2, c’est quand même pas mal!

Je tiens à remercier très chaleureusement toute l’équipe du bateau qui a été sensationnelle du début jusqu’à la fin, à Bernard Mallaret pour sa confiance sur ma venue et ma présence à bord (et évidemment à ses superbes voiles),  bref, à tout le monde.. Se fut une SNIM mémorable.

A noter sur cette édition 2018 la présence de cadors « VIP » sur l’ensemble de la flotte : j’ai nommé Kito De Pavant, Marc Pajot, Bertrand De Broc ..

Et en tant que ministe : la présence sur le bateau « Solenn » (JPK 10.80) de Melchior Treillet, qui m’a donné de sacrés bons tuyaux pour ma belle aventure en 6.50.

SNIM achevée, retour au Havre après 10h de voiture (merci la SNCF…) et c’est déjà reparti comme en 40 avec la « MadoMobile » depuis ce matin 7h, avec un passage à Lorient pour aller faire un coucou aux copains s’élançant sur la Lorient BSM … Une prochaine future étape dans ma nouvelle petite vie de ministe? Je ne serai pas de la partie, mais ça donne de bonnes idées quand même!

L’aventure continue, ma pomme sera présente à La Rochelle jusqu’à Dimanche pour m’occuper, encore et toujours de mon « Bébé Bateau », alias « le plus beau de tous les bateaux – oh – oh! »

NB : En plus de vous raconter mes péripéties véliques et routières, on se cale un petit « thème musical du moment » à chaque article. Comme ça, vous saurez ce qui passe dans mes oreilles!

A très vite,

Nico.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s